Privilégier l'isolation

 

 

Une maison bien isolée c'est moins d'énergie consommée !

Plus de 60% des bâtiments d’avant 1975, alors qu’aucune réglementation thermique ne fixait d’obligations d’isolation ni de performance des équipements de chauffage. Ainsi, la consommation moyenne (en énergie finale) des logements pour le chauffage y est de 138 kWh/m² !



En rénovant votre logement au niveau « basse consommation d’énergie » vous pouvez diviser par 4 à 6 les besoins d’énergie du logement pour le chauffage !

 

Il est aujourd'hui possible d'améliorer significativement l'isolation de votre logement sans tout casser pour autant. Isolez votre toiture, vos murs, vos fenêtres ou améliorez votre ventilation, vous trouverez ci-dessous un ensemble d'astuces pour réduire vos besoins de chauffage.

 

1. Isolez votre toiture

 

Isolation toitureLa toiture est la principale cause de déperdition de chaleur (jusqu'à 30%), car il est bien connu que l'air chaud monte. En été, c’est également là que se produisent des pics de surchauffe inconfortables. Dans les deux cas, il est donc important de l'isoler en premier.

 

Pour des combles, habitables ou non, l’épaisseur d’isolant minimale à mettre en œuvre dans une rénovation basse consommation d’énergie est de l’ordre de 30 cm (R≥7).


Solution bonus n°1 : pour des combles perdus, posez ou faite poser un isolant en vrac ou en rouleaux. Dans ce cas, il faut croiser les couches d’isolant pour un meilleur résultat.


Solution bonus n°2 : pour des combles habitables, il est possible d’utiliser un isolant en rouleaux ou en panneaux. La pose peut se faire au-dessus de la charpente (isolation continue, gain de volume) ou au-dessous.

 

 

2. Remplacez vos portes et fenêtres

 

Fenêtres Isolation ThermiqueDe mauvaises portes ou de mauvaises fenêtres sont responsables de près de 15% des pertes de chaleurs de votre logement.

 

Certaines portes trop anciennes sont susceptibles de laisser passer l'air et donc la chaleur avec.

 

 

 

 

 

 

 

 


Solution bonus n°3 : disposez un boudin au bas de la porte ou installez un rideau épais.

 

Solution bonus n°4 : remplacez votre porte d'entrée défectueuse. Préférez une porte en bois, ou bien isolée. Elle doit aussi avoir des joints élastomère en périphéries. Si vous choisissez une porte vitrée, assurez-vous que ce soit un double vitrage et n'hésitez pas à installer un rideau derrière.

 

Pour les fenêtres il faut au moins utiliser des modèles à double vitrage ayant un coefficient de transmission thermique Uw inférieur à 1,6 W/m².K.

 

Solution bonus n°5 : passez au double vitrage. Sur une fenêtre existante dont la menuiserie est en bon état, optez pour un vitrage dit "de rénovation". Si les fenêtres ne sont pas en bon état, n'hésitez pas à les remplacer.

 

La qualité de l'installation est aussi importante que la qualité de la fenêtre. Faites appel à des professionnels qualifiés.

Enfin, pour les oreilles sensibles, sachez qu'une bonne isolation thermique améliorera également l'isolation contre le bruit !

 

 

3. Isolez vos murs

 

Les murs sont quant à eux responsables de près de 25% des déperditions de chaleur.

 

Il existe plusieurs techniques pour isoler les murs d’une habitation. Vous trouverez forcément la solution qui correspondra le mieux à votre logement.

 

Solution bonus n°6 : si vous souhaitez conserver un aspect extérieur particulier (pierres, brique…) ou si vous habitez un logement collectif, optez pour une isolation par l'intérieur. Elle permet de traiter plus facilement les jonctions avec les menuiseries et avec l’isolation de la toiture. Elle est également la solution la moins chère pour un résultat efficace.
Cependant, elle impose de déplacer les radiateurs et l’installation électrique, ne supprime pas les ponts thermiques des murs de refend et des planchers et empêche de profiter de l’inertie naturelle des murs.

Isolation interieure

 

Solution bonus n°7 : pour les maisons individuelles d'au moins un étage, optez pour une isolation des murs par l'extérieur. Elle permet de continuer à profiter de l’inertie des murs (elle est donc profitable pour le confort d’été) et de supprimer les ponts thermiques au niveau des planchers intermédiaires et des murs de refends. Enfin, l’isolation par l’extérieur a l’avantage de ne pas réduire le volume intérieur des pièces.

 

Isolation exterieure

 

 

4. Isolez votre tuyauterie

 

Isolation tuyauterieLa perte d'énergie commence à la source des appareils de chauffage. Pour ne pas gaspiller de l’énergie, il faut isoler les conduites de chauffage et de distribution d’eau chaude qui passent dans des locaux non chauffés.

 

Ainsi, vous pouvez limiter à moindre frais les pertes d'énergie lors de la distribution d'eau chaude et de chauffage dans votre habitat !

 

 

 

Solution bonus n°8 : isolez les canalisations d'eau chaude et de chauffage dans les pièces non chauffées (cave, garage,...) avec des isolants classiques facilement disponibles dans les magasins de bricolage :


- des coquilles de fibres minérales ;
- des bandes de fibres minérales ;
- des manchons de mousse plastique.

 

Ces travaux sont facilement réalisables soit même et sont peu onéreux.

 

 

5. Changez votre VMC

 

Une bonne ventilation, c'est une habitation plus agréable à vivre. Faites respirer votre logement pour évacuer les polluants et l’humidité en excès.

 

Dans les logements anciens, l’aération permanente, incontrôlée, se fait par les conduits de cheminée, les défauts d’étanchéité de la construction et les ouvertures (fenêtres…).  Les débits d’air et les pertes de chaleur dépendent des conditions météorologiques et de ce fait sont difficilement contrôlables.

 

Solution bonus n°9 : installez un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) pour renouveler votre air sans rejeter trop de calories à l’extérieur. Vous réduirez alors votre facture de chauffage tout en améliorant la qualité de l'air intérieur.

 

Ventilation mécanique